Contact

Contact

Lost&Find est une association de jeunes architectes issu.es de différents horizons. Fondée fin 2019, elle nous a rassemblé.es autour d’un constat clair : la construction - et par conséquent l’architecte - participe amplement à la destruction de nos environnements et à la raréfaction de nos ressources partagées.
Avec la motivation et la conviction commune de s’engager pleinement dans les enjeux écologiques auxquels nous devons faire face aujourd’hui, le collectif a pour but de s’emparer des questions de l’épuisement des ressources, de la préservation des territoires, et de la valorisation des savoirs- faire locaux, en architecture.
Nous sommes aujourd’hui mobilisé.es sur différents projets, privés comme publics à travers des diagnostics de territoire, des ateliers de médiation, concertation ou conception participative, ou encore des résidences de recherches.

Intéressé.e.s ? Contacte nous sur info@lostandfind.net

Interested? Contact us on info@lostandfind.net

Lost&Find is a Research/Action laboratory: a platform intended for architects questioning the LOSS of consideration over the resources value in the construction sector, in order to FIND ethical, conscious and responsible practices

Jade Apack

Jade APACK est architecte DE. Sa curiosité pour les relations corps/espace l’a progressivement amenée à croiser les disciplines. Formée initialement à l’ENSA Marseille, elle poursuit ses études à Nantes, où elle a pu se spécialiser en scénographie et bénéficier parallèlement de cours en Histoire de l’Art. Ces intérêts croisés ont mis sur son chemin le médium de l’installation, pratique d’expérimentation privilégiée, créatrice de tensions entre matière, temps et espace. Partageant des convictions et des valeurs écologiquement engagées, elle manie ce medium comme un moyen de remettre en question la perception du réel, et par extension, de stimuler la conscience de nos interactions avec nos environnements.

Jade APACK est architecte DE. Sa curiosité pour les relations corps/espace l’a progressivement amenée à croiser les disciplines. Formée initialement à l’ENSA Marseille, elle poursuit ses études à Nantes, où elle a pu se spécialiser en scénographie et bénéficier parallèlement de cours en Histoire de l’Art. Ces intérêts croisés ont mis sur son chemin le médium de l’installation, pratique d’expérimentation privilégiée, créatrice de tensions entre matière, temps et espace. Partageant des convictions et des valeurs écologiquement engagées, elle manie ce medium comme un moyen de remettre en question la perception du réel, et par extension, de stimuler la conscience de nos interactions avec nos environnements.



Perrine Cariou

Perrine obtient le diplôme d'architecte HMONP en 2019 à l'ENSA Bretagne. Sensible aux questions politiques, humaines, et écologiques dans différents domaines, la contradiction entre planète finie et croissance infinie l'interpelle, bien avant que l’école d’architecture ne lui offre des pistes de réflexion, et des moyens de s’engager. Au travers de différentes expériences de participation citoyenne et d'ateliers de médiation, en France et à l'étranger, Perrine saisi rapidement le rôle politique de l'architecte. Attentive à la posture, non seulement dans son savoir-faire mais surtout dans son savoir-être, les différents projets sur lesquelle elle s'implique l’ont convaincue de l’importance d'emporter les habitant.e.s dans la démarche, et de l’enrichissement d’une telle collaboration.

Perrine obtient le diplôme d'architecte HMONP en 2019 à l'ENSA Bretagne. Sensible aux questions politiques, humaines, et écologiques dans différents domaines, la contradiction entre planète finie et croissance infinie l'interpelle, bien avant que l’école d’architecture ne lui offre des pistes de réflexion, et des moyens de s’engager. Au travers de différentes expériences de participation citoyenne et d'ateliers de médiation, en France et à l'étranger, Perrine saisi rapidement le rôle politique de l'architecte. Attentive à la posture, non seulement dans son savoir-faire mais surtout dans son savoir-être, les différents projets sur lesquelle elle s'implique l’ont convaincue de l’importance d'emporter les habitant.e.s dans la démarche, et de l’enrichissement d’une telle collaboration.



Léa Uguen

Léa UGUEN reçoit son diplôme d’architecte en 2020, à l’ENSA Paris Val de Seine. Elle se spécialise par la suite dans les questions d’urbanisme, de paysage et de territoire à l’ENSA Paris la Villette en suivant le DSA Projets de territoire. Ses expériences passées et présentes questionnent le rapport au territoire et à la notion de limite, notamment au travers des territoires transfrontaliers, mais aussi de l’usage de nos ressources. Son activité oscille entre pratique et théorique, et passe également par la médiation avec la sensibilisation à l’architecture et à l’environnement auprès des jeunes publics avec le CAUE de Paris.

Léa UGUEN reçoit son diplôme d’architecte en 2020, à l’ENSA Paris Val de Seine. Elle se spécialise par la suite dans les questions d’urbanisme, de paysage et de territoire à l’ENSA Paris la Villette en suivant le DSA Projets de territoire. Ses expériences passées et présentes questionnent le rapport au territoire et à la notion de limite, notamment au travers des territoires transfrontaliers, mais aussi de l’usage de nos ressources. Son activité oscille entre pratique et théorique, et passe également par la médiation avec la sensibilisation à l’architecture et à l’environnement auprès des jeunes publics avec le CAUE de Paris.



Lauriane Touvron

Diplômée architecte DE de l’ENSAPVS en 2020, Lauriane TOUVRON est convaincue de la pertinence des croisements entre différentes échelles et de la nécessité de placer la rencontre au coeur du projet. Elle a su élargir ses champs de réflexions en se plongeant dans des cultures étrangères, et en diversifiant son approche auprès d’enseignements variés. C’est notamment après sa nomination en 2018 de représentante de l’équipe française de l’assemblée européenne des étudiants en architecture EASA, qu’elle a pu tirer profit de ses difficultés à s’insérer dans des systèmes de réflexions et de fonctionnement préétablis, en s’aventurant à repenser le monde auprès d’étudiant.e.s engagés venant de toute l’Europe.

Diplômée architecte DE de l’ENSAPVS en 2020, Lauriane TOUVRON est convaincue de la pertinence des croisements entre différentes échelles et de la nécessité de placer la rencontre au coeur du projet. Elle a su élargir ses champs de réflexions en se plongeant dans des cultures étrangères, et en diversifiant son approche auprès d’enseignements variés. C’est notamment après sa nomination en 2018 de représentante de l’équipe française de l’assemblée européenne des étudiants en architecture EASA, qu’elle a pu tirer profit de ses difficultés à s’insérer dans des systèmes de réflexions et de fonctionnement préétablis, en s’aventurant à repenser le monde auprès d’étudiant.e.s engagés venant de toute l’Europe.



Valentine Letellier

Architecte DE diplômée en 2019 de Paris Val de Seine, Valentine LETELLEIR est depuis toujours passionnée par les échanges humains artistiques, interculturels et sociaux. Elle souhaite donner son temps et son énergie à un projet ancré dans une réalité partagée, et utiliser ses compétences avec bon sens et sensibilité. Après avoir travaillé en atelier de fabrication de décors (en plastique) pour les plus grandes boutiques parisiennes et dans un bureau de paysagistes Bruxellois prêts à sauver la planète à grand coup de pelleteuse et de collines artificielles, Valentine a construit peu à peu son envie de faire “mieux” et de ne plus être l’instrument de mécanismes déconnectés, à ses yeux, de notre réalité.

Architecte DE diplômée en 2019 de Paris Val de Seine, Valentine LETELLEIR est depuis toujours passionnée par les échanges humains artistiques, interculturels et sociaux. Elle souhaite donner son temps et son énergie à un projet ancré dans une réalité partagée, et utiliser ses compétences avec bon sens et sensibilité. Après avoir travaillé en atelier de fabrication de décors (en plastique) pour les plus grandes boutiques parisiennes et dans un bureau de paysagistes Bruxellois prêts à sauver la planète à grand coup de pelleteuse et de collines artificielles, Valentine a construit peu à peu son envie de faire “mieux” et de ne plus être l’instrument de mécanismes déconnectés, à ses yeux, de notre réalité.



Estelle Roussel

Estelle ROUSSEL est architecte HMONP diplômée de l’INSA Strasbourg en 2016. Elle travaille ensuite pendant deux ans en maîtrise d’œuvre. Très concernée par l’impact social et écologique de l’architecture et l’urbanisme, elle choisit de se spécialiser dans ce domaine grâce à la formation DPEA «Architecture Post-Carbone» à l’école d’architecture de Paris-Est en 2020, qui aborde ces questions de façon critique et systémique. A l’occasion de son mémoire de diplôme, elle explore les systèmes de relations entre humains et non-humains, notre composition du monde occidentale et les alternatives contemporaines qui pourraient nous inspirer de nouveaux modes de vie et de société.

Estelle ROUSSEL est architecte HMONP diplômée de l’INSA Strasbourg en 2016. Elle travaille ensuite pendant deux ans en maîtrise d’œuvre. Très concernée par l’impact social et écologique de l’architecture et l’urbanisme, elle choisit de se spécialiser dans ce domaine grâce à la formation DPEA «Architecture Post-Carbone» à l’école d’architecture de Paris-Est en 2020, qui aborde ces questions de façon critique et systémique. A l’occasion de son mémoire de diplôme, elle explore les systèmes de relations entre humains et non-humains, notre composition du monde occidentale et les alternatives contemporaines qui pourraient nous inspirer de nouveaux modes de vie et de société.



Cazembé Henry

Cazembé HENRY est architecte DE diplômé de l'ENSA Marseille en 2019. Bricoleur, créatif et curieux insatiable, il n'hésite jamais à s'engager dans des directions inconnues dans l'objectif d'apprendre. Aujourd'hui basé à Marseille, il a co-fondé en 2021 l'Atelier di Bernard, un espace de travail collectif et multidisciplinaire, espace de vie actif et dynamique au coeur du quartier de La Plaine.

Cazembé HENRY est architecte DE diplômé de l'ENSA Marseille en 2019. Bricoleur, créatif et curieux insatiable, il n'hésite jamais à s'engager dans des directions inconnues dans l'objectif d'apprendre. Aujourd'hui basé à Marseille, il a co-fondé en 2021 l'Atelier di Bernard, un espace de travail collectif et multidisciplinaire, espace de vie actif et dynamique au coeur du quartier de La Plaine.



Victoria Chenais